article crée le 08/08/2022, dernière modification le 08/08/2022

Rapprochement avec Cap emploi, le regard d’une conseillère de Cap Emploi 95

Charlène d’Heygère, conseillère au sein de Cap emploi 95, nous parle de son métier et de sa collaboration avec les pôles emploi de Saint-Ouen l’Aumône et de Persan.

Comment est organisée votre collaboration avec ces deux agences ?

Notre département ayant été pilote pour l’Ile de France, j’ai suivi de près la phase expérimentale. J’interviens à Saint-Ouen l’Aumône le mardi et à Persan le jeudi. Je suis présente dans ces deux agences depuis septembre 2020, date à laquelle nous avons commencé à préparer la phase d’extension. Aujourd’hui, ce fonctionnement est bien installé.

Quel est votre rôle dans ces agences ?

Avec l’expérimentation à Cergy et Gonesse, une organisation de travail, des modalités d’intervention et d’orientation vers l’accompagnement Expert Handicap et des actes métiers ont été validés et retenus. Je pense, par exemple, au diagnostic croisé et à l’appui expert handicap. Quand un conseiller de Pôle emploi s’interroge sur l’accompagnement d’une personne en situation de handicap, nous partageons les informations nécessaires au diagnostic de sa situation. En fonction de ses besoins et freins majeurs, elle sera accompagnée par un conseiller Pôle emploi ou par le conseiller Cap emploi (Expert Handicap). En l’absence d’un frein majeur lié à la problématique de santé (besoin de compensation et de rétablissement), elle sera accompagnée par un conseiller de Pôle emploi. Des équipes dédiées à l’accompagnement des demandeurs d’emploi en situation de handicap ont été mises en place, avec des portefeuilles « à dominante TH » composés principalement de demandeurs d’emploi en situation de handicap. Si le frein majeur est lié à la situation de handicap, j’accompagne cette personne en modalité Expert Handicap. Mon rôle est d’accompagner cette personne et de la préparer à l’emploi en travaillant sur ses besoins de compensation du handicap et de rétablissement.

D’autres exemples de cette collaboration avec Pôle emploi ?

Mes collègues, chargés de mission emploi et handicap Cap emploi sont des experts du handicap au service des employeurs. Ils mettent aussi en place des actions communes avec les conseillers des services entreprises du pôle emploi. Des visites d’entreprises, des forums et des sessions de recrutements collectives sont organisées conjointement. Il y a aussi des ateliers co-animés par les experts handicap et les conseillers Pôle emploi, notamment sur la formation, la recherche d’emploi. Nous avons travaillé ensemble sur des feuilles de route déclinées à l’échelle des bassins d’emploi afin de répondre aux besoins spécifiques des publics et des employeurs des territoires. Un autre axe de travail commun concerne l’accompagnement de nos publics sur le numérique.

D’autres exemples de cette collaboration avec Pôle emploi ?

Mes collègues, chargés de mission emploi et handicap Cap emploi sont des experts du handicap au service des employeurs. Ils mettent aussi en place des actions communes avec les conseillers des services entreprises du pôle emploi. Des visites d’entreprises, des forums et des sessions de recrutements collectives sont organisées conjointement. Il y a aussi des ateliers co-animés par les experts handicap et les conseillers Pôle emploi, notamment sur la formation, la recherche d’emploi. Nous avons travaillé ensemble sur des feuilles de route déclinées à l’échelle des bassins d’emploi afin de répondre aux besoins spécifiques des publics et des employeurs des territoires. Un autre axe de travail commun concerne l’accompagnement de nos publics sur le numérique.

Quel regard portez-vous sur le rapprochement de nos deux structures ?

Cette nouvelle organisation apporte plus de fluidité entre Pôle emploi et Cap emploi. Nous disposons d’outils communs, ce qui facilite le partage d’informations. Nous contribuons à la montée en compétences des conseillers de Pôle emploi sur le champ du handicap et eux nous appuient entre autres dans la maîtrise de leur système d’information. Enfin, les demandeurs d’emploi peuvent ainsi être reçus au plus près de leur domicile et ne sont plus ballotés d’un service à l’autre. Ils y trouvent plus de satisfaction.

Comment vous êtes-vous préparée à ces évolutions ?

Avant d’intervenir dans les agences Pôle emploi, nous avons beaucoup échangé en interne sur le cadre et les objectifs du rapprochement et sur l’expérimentation de 2020. Nous avons rencontré les équipes PH constituées dans des agences pour commencer à préparer nos feuilles de route commune. Un séminaire départemental a été organisé en début d’année avec toutes les équipes Pôle emploi et Cap emploi impliquées. Nous avons aussi bénéficié de webinaires sur l’appropriation des outils (MAP, DUNE IOP et Aude avec la partie pilotage) et avons des réunions régulières avec les référents métiers sur l’utilisation de ces outils et certains actes métiers liés au SI. Enfin, il y a le réseau Pôle national avec les informations et des livrables. Cependant, mon métier reste le même. Avant ce rapprochement, on avait déjà des relations étroites avec les pôles emploi mais aujourd’hui, la collaboration est beaucoup plus fluide et les conseillers sont devenus de vrais collègues !

Rédacteur : Direction de la communication Ile-de-France


Les partenariats